Béatrice Caretti
Reiki Paris

Les origines du Reiki

Les origines du Reiki

Le Reiki a été inventé par Mikao Usui au début du 20ème siècle au Japon. Les informations sur le parcours de Mikao Usui ou les conditions de cette invention varient selon les auteurs.

La plupart s’accordent à dire que Mikao Usui était engagé dans un cheminement spirituel de longue date et que ce système de soin est un des fruits de son parcours.

La légende rapporte que Mikao Usui eut la « révélation » du Reiki au cours d’une retraite accompagnée d’une période de jeûne de vingt et un jours. Certains mentionnent qu’il se serait blessé au pied, isolé dans la montagne, il aurait réalisé qu’il disposait en lui des ressources pour se soigner. Il aurait donc posé sa main sur sa plaie et ressenti les bienfaits du Reiki.

D’autres affirment que cette pratique est en fait l’exhumation de pratiques utilisées par les moines bouddhiques il y a 2500 ans et que Mikao Usui en aurait retrouvé la trace.

La transmission

Rapidement après sa découverte, Mikao Usui a organisé la transmission de son savoir et formé un certains nombre de praticiens.

Un de ses élèves – Chujiro Hayashi – a ouvert une clinique à Tokyo dédiée au Reiki. A l’époque, la pratique était confidentielle, strictement japonaise et réservée aux hommes.

La diffusion du Reiki en Occident sera l’œuvre d’une femme : Hawaya Takata. D’origine japonaise, Hawaya Takata vivait à Hawaï. Hawaya Takata fut dans un premier temps patiente de la clinique Reiki de Tokyo. L’efficacité des soins qu’elle y avait reçus la conduisirent à manifester son désir de se former au Reiki. L’histoire ne dit pas ce qui convainquit les praticiens à accepter Hawaya Takata comme élève.

A l’issue de sa formation, Hawaya Takata est retournée aux Etats Unis. Au-delà de la dispense de soins Reiki, elle s’est engagée dans la formation de maîtres Reiki aux Etats Unis et au Canada. A sa mort en 1980, elle avait formé 22 maîtres Reiki.