Béatrice Caretti
Reiki Paris

L‘être humain est un lieu d’accueil.

Chaque matin un nouvel arrivant, 

Une joie, une déprime, une bassesse,

Une prise de conscience momentanée

Emergent tels des visiteurs inattendus.

Accueillez-les et choyez les tous!

Même s’ils sont une foule de chagrins

Balayant violemment votre maison 

Et la vidant de ses meubles,

Traitez chaque invité honorablement.

Ils peuvent vous débarrasser du superflu

en vue d’un nouveau ravissement

En découvrant ce poème, j’ai souhaité le partager. Il illustre bien les chamboulements intérieurs qui nous habitent quand nos émotions nous submergent, quand la vie semble nous malmener, quand l’incompréhension nous habite devant la violence et la souffrance engendrée. Rumi nous dit que tous ces moments sont en fait des invités, des chances en quelque sorte ou plutôt des opportunités qui nous sont données de nous débarrasser du superflu pour laisser place à l’essentiel qui nous échappe si souvent. Notre monde tourbillonnant, exigeant, épuisant parfois nous pousse à toujours plus dans tous les domaines, l’excellence dans notre vie professionnelle tout autant que dans notre vie privée. Force est de constater que nos émotions et le raz de marée qu’elles opèrent quand nous trébuchons est vécu comme une souffrance intense, souvent incomprise et rejetée. Nous la fuyons, nous en avons parfois honte car se laisser envahir par ses émotions ne colle pas au stéréotype de la société actuelle. Et pourtant, ce sont ces émotions, révélées par des événements peu agréables qui, si nous les acceptions et acceptions d’en comprendre le sens profond, nous permettent de guérir un peu chaque jour notre enfant intérieur.
Accueillons-les, acceptons-les et identifions le cadeau qu’elles nous font.